Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le Delta du Danube

5 Juin 2008, 20:59pm

Publié par les cyclopotos

A Tulcea nous avons réparé la roue, mais ça ne s’est pas fait tout seul. Aller trouver une jante double paroi compatible avec sa cassette au fond de la Roumanie, un vrai sketch. Après avoir trouvé une jante dans un bazar au stand d’un Mac Gyver roumain (qui nous a bien aidés), on a demonté tous les rayons et le moyeu pour intervertir le tout et garder une roue avec la même cassette. Malheureusement la roue arrière de Nory a 16 rayons, alors que partout en Roumanie, il y a 18 rayons sur les roues arrières. Du coup on a été obligés de changer la cassette, et passer à un bon vieux système préhistorique qui tient a moitié du bricolage. Nory troque sa roue arrière de Ferrari contre une roue de Deux-Chevaux… On verra si ça tient, on l’espère.

On est partis donc tester tout ça sur les pistes menant au milieu du delta du Danube, après un passage en bac bien marrant.


Les paysages sont superbes, et les oiseaux du delta font le spectacle. Ibis falcinelles et cormorans pygmées en permanence en vol au-dessus de nous, rossignols prognés et hypolaïs ictérines qui s'égosillent… L'accès à vélo n'a pas été évident, mais c'est pas tous les jours qu'on pédale au milieu du delta du Danube, alors on apprécie.


Notre but était de faire un petit tour en bateau, indispensable pour mieux découvrir ce milieu. On s’est d’abord faits inviter chez Molnar, un hongrois très hospitalier aux caisses de bières sans fond. Il nous a orientés vers une jeune femme avec qui on est partis découvrir le delta en bateau. On a passé deux heures à arpenter les canaux, en levant les oiseaux sur notre passage ou en les observant posés sur les bords.


On n’est pas restés assez longtemps pour voir beaucoup d’oiseaux, mais on a eu un bon aperçu quand même, avec guifettes moustac et leucoptère, crabiers chevelus, bihoreaux gris, sternes pierregarins et beaucoup d’autres. Deux regrets : le prix de 30 euros (50 au départ) pour la courte balade, et le fait qu'on n’ait pas observé beaucoup de rapaces, juste 2 à vrai dire. Un pygargue a queue blanche adulte et un immature de busard pâle filant vers le nord.
On aurait aimé y passer plus de temps, mais là-bas plus qu’ailleurs le temps est de l’argent ! Donc direction la Moldavie pour passer en Ukraine.

Dernière nuit en Roumanie, perchés en haut d’une colline. On a apprécié le calme et on a pu dire au revoir à la Roumanie avec notre traditionnelle bière chocolat. Pays génial, bordélique à souhait où il fait très bon vivre, et où les gens transpirent la chaleur humaine. Les dépassements de calèche vont nous manquer.



Viva Romania !!!

Commenter cet article